Henri Matisse 1900

Ceci est le visage sombre de Georges, un homme malheureux et rempli de rancoeur envers la vie... ou plutôt envers la mort. Il a survécu à 58 longues années de duretés et de souffrances. Les marques et les coups se lisent sur son visage, ses cernes et ses rides profondes... Georges a perdu sa femme et ses deux petites filles, ne restant qu’à sa portée l’argent et son immense richesse. Plus aucune marque d’affection, aucun sentiment il ne laisse paraître. On ne peut apercevoir que la tristesse et la haine au plus profond de ses yeux noirs cernés. Le matériel n’est rien comparé à l’amour de sa femme et de ses enfants. Aucune somme d’argent ne pourra les faire revenir du fin fond de l’obscurité... Mais une question passe toujours à travers l’esprit de ce pauvre homme: « et si c’etait moi qui partait les rejoindre? ».

Apolline Tixhon

Commentaires

Articles les plus consultés