lundi 7 mai 2018

HENRI MATISSE - Le violoniste à la fenêtre - 2018

 Atelier d'écriture à Beaubourg / Paris 2018



Je jouais du violon, comme chaque matin, devant la fenêtre.
Le ciel était rouge, le soleil peinait à se lever et les quelques courageux enfants du village étaient déjà de sortie. La douce musique de ce violon me faisait sentir bien. La guerre venait de se finir, les gens redevenaient heureux, les champs attaqués ont pu reprendre leur précédente fonction, les maisons détruites étaient en reconstruction et la végétation commençait à reprendre ses formes.
Le village, détruit quelques mois avant par les Allemands, redevint le village calme et paisible qu'il était. Le soleil commençait à se lever, le village aussi. Plusieurs personnes restèrent devant ma fenêtre en tant que spectateur. Certains se mirent à danser, les autres suivirent. D'autres musiciens se joignirent à moi. Tous ressentirent la joie, un sentiment perdu ces dernières années...


Maxime Péharpré

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Henri Matisse-Luxe,calme et volupté-1904

  C'est l'histoire de Victor. Victor est un jeune garçon très intelligent mais plutôt du genre rêveur, très rêveur. Ce jour-là, i...